Chargement
  • Encourageons une gestion transparente et ouverte des revenus de nos ressources pétrolières, gazières et minières.
Ministère des Finances
Initiative pour la transparence dans les industries extractives
  • Encourageons une gestion transparente et ouverte des revenus de nos ressources pétrolières, gazières et minières.

Le Ministre des Mines, en sa qualité de Vice-Président du Comité ITIE, Monsieur Gabriel DODO NDOKE, a présidé les 16 et 17 novembre 2020, à l’hôtel Mont Fébé de Yaoundé, une double session du Comité à laquelle ont pris part, outre ses proches collaborateurs, des membres du Comité des composantes administrations, entreprises extractives, société civile, des parlementaires, des magistrats municipaux et des points focaux du Secrétariat Permanent.

En se réunissant les jours dits, le Comité entendait attirer l’attention des instances internationales de l’ITIE sur des actions ou informations réalisées par les parties prenantes dans le cadre de la deuxième validation pour prise en compte dans la prochaine notation du pays.

(suite…)

Instruction-ministérielle-pour-monétisation-et-comptabilisation-or-du-CAPAM-18-11-2020.pdf (12 téléchargements) Rapport-du-groupe-ad-hoc-sur-lamélioration-de-la-transparence-des-transferts-infra-nationaux-1.pdf (20 téléchargements) Rapport-du-groupe-ad-hoc-sur-la-Divulgation-des-contrats-signé-1.pdf (32 téléchargements) Ltr-MINMIDT-portant-transmission-des-dossiers-de-la-2e-Validation-02-12-20.pdf (12 téléchargements) Note-de-transmission-et-observation-du-GMP-sur-le-rapport-provisoire-de-la-2e-Validation-18-11-2020.pdf (7 téléchargements) Note-de-transmission-et-plan-de-travail-2021-2023-18-11-2020.pdf (13 téléchargements) Etude-sur-la-PR_ITIE-Cameroun-version-finale-11-11-20.pdf (63 téléchargements) Instruction-ministérielle-pour-monétisation-et-comptabilisation-or-du-CAPAM-18-11-2020.pdf (12 téléchargements) Note-technique-sur-les-transferts-infranationaux-09-11-2020.pdf (6 téléchargements)

Note-technique-sur-les-dépenses-quasi-budgétaires-09-11-2020.pdf (8 téléchargements)

 

Désignation Date Compte rendu (fichier)
1ère session du comité ITIE 18 décembre 2018 Télécharger
2e session du comité ITIE 12 février 2019 Télécharger
3e session du comité ITIE 21 février 2019 Télécharger
4e session du comité ITIE 31 mai 2019 Télécharger
5e session du comité ITIE 26 décembre 2019 Télécharger
6e session du comité ITIE 16 janvier 2020 Télécharger
8e session du comité ITIE 06 février 2020 Télécharger
9e session du comité ITIE 28 septembre 2020 Télécharger
10e session du comité ITIE 29 septembre 2020 Télécharger
11e session du comité ITIE 19 octobre 2020 Télécharger
13e session du comité ITIE 30 octobre 2020 Télécharger

English version :

The EITI Committee opts for the production of 2018 and 2019 EITI reports under direct supervision

It is a great step taking for Cameroon, by accelerating its progress towards the integration of information systems through opting for the production of the 2018 EITI report under direct supervision of the Committee.  For a country that has been a member of the EITI for 15 years, the direct supervision is a significant change in the methodology for producing such reports. For the Committee, it consists in distributing competences around the production of EITI information by completely or partially renouncing the recruitment of an independent administrator. Therefore such an exercise allows the country to publish relevant and timely information on Requirements 2 to 6 of the 2019 EITI Standard, while reducing the cost of reconciliation.

It is in this context that the Minister of Mines, Industry and Technological Development, Vice-President of the EITI Committee, Mr. Gabriel DODO NDOKE chaired respectively on October 20 and 30, 2020, two sessions of the Committee on the heights of the Mont Febe hotel at the end of which, the members of the EITI learnt more about the three options offered by the international bodies of the Initiative, through: the conventional declaration, the relaxed declaration, the extension of the declaration deadline.

In fact, following the measures to relax the EITI declaration in response to COVID 19, adopted by the EITI Board of Directors in June and October 2020, the EITI Committee meeting on the dates indicated above, has chosen to produce the next EITI reports under management. By taking the option of requesting before November 1, 2020 before the international EITI bodies based in Oslo, Norway, the extension of the reporting deadline in order to produce the 2018 EITI report by March 31, 2020 at the latest, the Committee expresses its intention to make progress in the implementation of the Initiative.

The Committee is now making  preparations that will lead to the success of this important project, which benefits are known.

As a reminder, the health crisis of Covid 19 has led to a fall in oil prices. It has caused major supply chain disruptions, shutting down oil rigs and mining sites in this important sector of the economy. The activity of the EITI Committee during this period was largely impacted by the need to respect containment and social distancing measures.

Below are the links to learn more about the decisions of the Board of Directors of June and October 2020 relating to the Covid 19 easing measures

https://eiti.org/fr/decision-conseil/2020-31

https://eiti.org/fr/decision-conseil/2020-75

https://eiti.org/fr/rapportage-itie-pendant-covid19

————————————000————————————

Version française:

Production des rapports ITIE sous COVID 19

Le Comité ITIE opte pour la production des rapports ITIE 2018 et 2019 en régie

C’est une grande première pour le Cameroun qui, accélère ainsi sa marche vers l’intégration des systèmes d’information en optant pour la production du rapport ITIE 2018 en régie. Pays membre de l’ITIE depuis 15 années, l’option de la régie est un changement important dans la méthodologie de production desdits rapports. Elle consiste pour le Comité à répartir les compétences autour de la production des informations ITIE en renonçant totalement ou en partie au recrutement d’un administrateur indépendant. Un tel exercice permet somme toute, au pays de publier des informations pertinentes et ponctuelles portant sur les Exigences 2 à 6 de la Norme ITIE 2019, en baissant le coût de la conciliation.

C’est dans cette mouvance que le Ministre des Mines, de l’Industrie et du Développement Technologique, Vice-Président du Comité ITIE, Monsieur Gabriel DODO NDOKE a présidé respectivement le 20 et le 30 octobre 2020, deux sessions du Comité sur les hauteurs de l’hôtel Mont Febe à l’issue desquelles, les membres de l’ITIE se sont appropriés les trois options offertes par les instances internationales de l’Initiative, à travers: la déclaration conventionnelle, la déclaration assouplie, la prorogation de l’échéance de déclaration.

En effet, suite aux mesures d’assouplissement de la déclaration ITIE en réponse au COVID 19, arrêtées par le Conseil d’administration de l’ITIE de juin et octobre 2020, le Comité ITIE réuni aux dates sus-indiquées, a choisi de produire les prochains rapports ITIE en régie. En prenant l’option de solliciter avant le 1er novembre 2020 devant les instances internationales de l’ITIE basées à Oslo en Norvège, la prorogation de l’échéance de déclaration en vue de produire le rapport ITIE 2018 au plus tard le 31 mars 2020, le Comité manifeste son intention de progresser dans la mise en œuvre de l’Initiative.

Le Comité s’active désormais à réaliser les préparatifs qui vont conduire à la réussite de cet important projet dont les bénéfices sont connus.

En rappel, La crise sanitaire de Covid 19 a entrainé une chute des prix du pétrole. Elle a causé d’importantes perturbations de la chaîne d’approvisionnement, la fermeture des plates-formes pétrolières et des sites miniers dans ce secteur important de l’économie. L’activité du Comité ITIE au cours de cette période s’est trouvée largement impactée par la nécessité de respecter les mesures de confinement et de distanciation sociale.

Ci- dessous les liens pour approfondir les décisions du Conseil d’administration de juin et octobre 2020 relatives aux mesures d’assouplissement du Covid 19

https://eiti.org/fr/decision-conseil/2020-31

https://eiti.org/fr/decision-conseil/2020-75

https://eiti.org/fr/rapportage-itie-pendant-covid19

English version:

The Minister of Mines, Vice-Chairman of the EITI Committee, Mr. Gabriel DODO NDOKE chaired on October 19, 2020, at 4 p.m. at the Hotel Mont FEBE, the workshop on the publication of the report on beneficial ownership. This workshop followed the adoption by the EITI Committee during the morning of the study on beneficial ownership prepared by the BDO-Tunisie Consulting firm.

A very popular meeting attended by development partners, officials of public and private administrations concerned by the fight against illicit financial flows and corruption, stakeholders interested in the implementation of the Initiative in Cameroon, media, etc.

At the beginning of the workshop, Mr. Karim LOURIMI of Cabinet BDO Tunisie Consulting gave his presentation to the audience, reviewing the main lines of the said study, in particular: the definition of the beneficial owners and of the politically presented, the comparative analysis of the countries that have put in place a legal framework for disclosure, the main business registers in Cameroon, the obstacles to the disclosure of information on beneficial ownership, the scope of disclosure, the collection procedures, data control and reliability, data assurance procedures, data disclosure policy on beneficial owners, the model for declaring beneficial owners and politically exposed persons, etc.

Following the consultant, the Minister of Mines, also Vice-President of the EITI Committee, Mr. Gabriel DODO NDOKE, in his speech for the occasion set the context of the said workshop, as part of the second ongoing validation of Cameroon to the EITI. He recalled that the objective of this important workshop is to enable our country to move forward in compliance with Requirement 2.5 of the EITI Standard and the related roadmap. He stressed that the disclosure of information on the natural persons who ultimately control a business or benefit from it, could contribute to the fight against embezzlement of public funds, conflicts of interest and tax evasion in Cameroon. The Minister of Mines returned in particular to the progress made in Law n ° 2016/017 of 14 December 2016 on the 2016 Mining Code, which concerns the disclosure of the beneficial owners and the need for an implementing text for said Code, and a hoped that the dynamics observed in the mining sector continue, on the normative frameworks of the oil and gas sectors.

At the end of his speech, the Minister, Mr. Gabriel DODO NDOKE prescribed the need for the EITI Committee to revise the roadmap on beneficial ownership. He urged everyone to stay mobilized to write the new pages of beneficial ownership in Cameroon.

The participants in this important workshop, including the women, left better edified and satisfied with the new step taken by Cameroon to strengthen transparency and accountability in its extractive sector.

————————————-000————————————-

Version française:

Le Ministre des Mines, Vice-Président du Comité ITIE, Monsieur Gabriel DODO NDOKE a présidé le 19 Octobre 2020, à 16 heures à l’Hôtel Mont FEBE, l’atelier de publication du rapport sur la propriété effective. Cet atelier fait suite à l’adoption par le Comité ITIE au cours de la matinée, de l’étude sur la propriété effective élaborée par le Cabinet BDO-Tunisie Consulting.

Une rencontre très courue et à laquelle ont répondu présents, des partenaires au développement, des responsables des administrations publiques et privées concernées par la lutte contre les flux financiers illicites et la corruption, des parties prenantes intéressées à la mise en œuvre de l’Initiative au Cameroun, des hommes et femmes de médias, etc.

Dès l’entame de l’atelier, Monsieur Karim LOURIMI du Cabinet BDO Tunisie Consulting a déroulé son exposé devant le parterre d’invités, en passant en revue les grandes lignes de ladite étude, notamment : la définition des bénéficiaires effectifs et des personnes politiquement exposées, l’analyse comparée des pays ayant mis en place un cadre légal pour la divulgation, les principaux registres des entreprises au Cameroun, les obstacles à la divulgation des informations sur la propriété réelle, le périmètre de la divulgation, les procédures de collecte, de contrôle et de fiabilisation des données, les procédures d’assurance des données, la politique de divulgation des données sur les bénéficiaires effectifs, le modèle de déclaration des bénéficiaires effectifs et des personnes politiquement exposées, etc.

A la suite du consultant, le Ministre des Mines, par ailleurs Vice-Président du Comité ITIE, Monsieur Gabriel DODO NDOKE, a dans son allocution de circonstance situé le contexte de tenue dudit atelier, dans le cadre de la deuxième validation en cours du Cameroun à l’ITIE. Il a rappelé que l’objectif de cet important atelier est de permettre à notre pays d’aller de l’avant dans le respect de l’Exigence 2.5 de la Norme ITIE et la feuille de route y relative. Il a souligné que la divulgation des informations sur les personnes physiques qui au final contrôlent une entreprise ou en tirent bénéfice, pourrait contribuer à la lutte contre les détournements de deniers publics, les conflits d’intérêt et l’évasion fiscale au Cameroun. Le Ministre des Mines est revenu notamment sur les avancées de la loi n°2016/017 du 14 décembre 2016 portant Code minier de 2016, qui concernent la divulgation des propriétaires effectifs et la nécessité d’un texte d’application dudit Code, et a souhaité que la dynamique observée dans le secteur minier se poursuive, sur les cadres normatifs des secteurs pétrolier et gazier.

A la fin de son allocution, le Ministre, Monsieur Gabriel DODO NDOKE a prescrit la nécessité pour le Comité ITIE de réviser la feuille de route sur la propriété effective. Il a exhorté les uns et les autres à rester mobilisés pour écrire les nouvelles pages de la propriété effective au Cameroun.

Les participants à cet important atelier, parmi lesquels les femmes, sont repartis mieux édifiés et satisfaits de la marche prise par le Cameroun pour renforcer la transparence et la redevabilité dans son secteur extractif.

Fermer
Navigation
Fermer